ATTACHES  DE  LIGNE

 

 Les cerf-volistes et les aérophotographes ont besoin d'attaches pour mettre sur la ligne des manches à air, des drapeaux, des peluches, ou des nacelles.

La règle de base est que la ligne fasse une boucle au moins égale à son diamètre.
Aussi, pour n'importe quel système, les angles sur lesquels la ligne vient s'enrouler doivent être arrondis à un rayon supérieur au diamètre de cette ligne.
 

 

Le pire est de faire une boucle avec un noeud simple. Un bout de ficelle avec un noeud Prussik ou un noeud d'alouette est déjà beaucoup mieux.
Cependant je préfère de loin les attaches décrites ici pour la facilité à les enlever.
Les plus simples et les plus faciles à réaliser sont faites en fil métallique: croches et crochets. Les agrafes sont plus complexes à fabriquer soi-même.
Avant ces attaches en fil, j'ai longtemps fabriqué des attaches plates.
La CROCHE
 
Si facile à fabriquer et réellement efficace! Pas étonnant que la croche soit devenue mon favori.
Prendre un fil dans un matériau qui ne rouille pas. La forme basique est celle montrée sur les photographies. Ils font entre 100 et 150mm de long.
Avec quatre tours et une tension de ligne de 1kg, il faut plus de 10kg de charge pour la faire glisser.
 
S'il n'y a aucune tension sur la ligne et s'il pouvait tourner autour de la ligne, il pourrait se délier de la ligne par rotation. Avec une demi-douzaine de tours, cela ne m'est jamais arrivé.
 

 

             
Avec un noeud d'alouette en bas (photo à droite), la sécurité est totale.
Une paire pèse moins de 5g.
 
  
  

 

 La DOUBLE-CROCHE, ou CROCHET
 
Cette autre forme de la croche donne une meilleure impression de sécurité que la croche simple. Il glisse et il se déliera beaucoup plus difficilement.
Son avantage est la grandeur de la boucle qui permet de prendre n'importe quel accessoire avant de le placer sur la ligne, comme par exemple la ligne d'un autre cerf-volant pour une opération de sauvetage. Certains reconnaîtront la forme du crochet gamma avec des retours recourbés.
Il est possible de créer des formes différentes, comme celle-ci ou le crochet Brooks.
 
Fabrication
Le diamètre est au moins celui de la ligne. La plupart des miens sont en baguette de titane, Ø 2 et 2,4mm. ou encore en aluminium Ø 2,4 ou Ø 3 mm. Il suffit ensuite d'une bonne pince à bouts ronds. Penser à bien adoucir les coupes pour éviter de blesser les fils.

L'AGRAFE, ou PINCE

Ces agrafes ne sont rien d'autre qu'un accessoire de pêche pour réaliser des palangres.
Extrêmement faciles à installer elles ont l'inconvénient de glisser sur la ligne. J'ai mesuré sur une ligne en polyamide tendue de Ø 2 mm que le glissement se produit dès que la charge excède 1kg. Pour éviter le glissement, faire une boucle autour du bec supérieur avant de refermer la pince n'évite pas le risque de chute soudaine.
DANGER : A part un noeud d'alouette, toute autre fixation a le risque d'un glissement de la ligne et du détachement de l'agrafe.
 

 

      
Risque                     Sécurisé      
Celle-ci mesure 40 x 20 mm
Limer soigneusement tous les bords, et tous les angles où passera la ligne.

 

L'ATTACHE PLATE
 
Elle a été mise au point lorsque j'ai eu besoin d'attacher des carpes japonaises Koinobori et des nacelles. Elle s'utilise seule, ou en assemblage sur la barre de fixation des pendules.
Utiliser de l'aluminium dont l'épaisseur est au moins le diamètre de la plus grosse ligne qui sera enroulée dessus. Les deux oreilles ont une encoche qui permet de faire deux tours avec la ligne.
 
 

 

 L'attache BECOBROOX
 
Brooks LEFFLER a reconsidéré les attaches qu'il utilisait habituellement pour l'aérophotographie, et a abouti à un design très proche de celui de mes attaches. Elles mesurent 56 x 19 mm.
Il les a fait fabriquer, savamment formées, et joliment colorées.
 
Pour une utilisation sûre et pour les sécuriser en appliquant la règle d'enroulement ci-dessus, limer et arrondir tous les angles où passe la ligne.
Ne pas les utiliser tels quels.
Sur la photo ci-contre, les parties arrondies sont claires.